Recension de "De l'autre côté" par Jean-François Mathé