Calou Semin

Poète

Il ne s'agira pas de faire trop de place à la pivoine, sinon d'écrire pour traverser le plus petit rebord des choses...

Publications

• « Feu de paille minimal », collection Prime Abord, juin 2016.

Née en 1964, Calou Semin a grandi en ville et a eu la chance par ses grands-parents d’être un peu en contact avec un monde rural préservé. Des grands-parents chez qui il y avait beaucoup de livres et, une mère, professeur de français qui évoquait fréquemment et avec beaucoup de chaleur les livres qu’elle aimait et faisait découvrir à ses élèves.
Aujourd’hui, Calou Semin habite en lisière de la forêt de Fontainebleau, et à proximité des végétaux, des arbres, et du ciel étoilé qui est très important pour elle. Elle est extrêmement préoccupée par la dégradation très rapide, massive, et en partie irrémédiable du vivant et de la biosphère.
Elle a étudié et enseigné l’espagnol, langue qu’elle trouve infiniment chaleureuse et qui lui a permis d’accéder aux réalités et aux cultures d’un monde extrêmement vaste qu’elle a eu parfois l’occasion d’approcher.
Tout comme la poésie, la musique accompagne sa vie. Elle pratique le chant choral qui donne tout son sens à la notion de collectif. Les musiques du monde en particulier sont pour elle des voyages dans l’intimité profonde des peuples et de la beauté.